mercredi 12 octobre 2016

Wroclaw ou le TPP de 330 donnes en 6 jours.


               Wroclaw, c’est en Pologne, encore une de ces villes que je vais aller « visiter » lors d’une compétition de bridge. Je mets visité entre guillemets car la plupart du temps ce que je visite c’est l’hôtel où je dors, l’endroit où je joue et les restaurants où je mange. Les non-bridgeurs me traitent de fou, mais vous, fidèle lecteur, je suis sûr que vous comprenez !



                La compétition c’est une épreuve par paire en marge des championnats du monde par équipe lors de laquelle l’équipe de France OPEN après avoir survolé le round robin, perdra au premier match par KO contre la nouvelle Zélande. Cela me fait penser que j’ai lu ici et là que la France avait gagné la plus dure des compétitions en gagnant les championnats d’Europe qui se déroulent en round Robin complet. Je suis totalement en désaccord avec cette affirmation, je pense en effet que le niveau d’une épreuve est franchement plus élevé quand on y ajoute une (ou deux) équipe des USA, Canada, Chine, Japon, Égypte, Brésil, etc. … . Par contre, un Round Robin est clairement plus classant ! La meilleure équipe terminera bien plus souvent à la première place. C’est un peu comme la coupe de France au foot. Calais peut terminer 2e. Par contre, avant que Calais ne termine 2e en D1 … .Enfin bon, cet aléa aura ce coup-ci jouer un bien vilain tour à la meilleure équipe d’Europe (pour ceux qui suivent toujours).  Pour nous, programme assez chargé : 130 donnes de qualif sur 3 jours, puis 2 jours (50 donnes / jours) de demies finales et enfin 2 jours de finale si on y arrive. Pour se rendre compte, en DN/2 vous jouez environ 65 donnes sur le week end. Là, il faut en jouer 330 sur 6 jours…. Ha et oui, il faut être concentré sur toutes les donnes … c’est du pair.

                Alors il le démarre son CR avec les donnes et tout ? Eh bien non, figurez-vous qu’impossible de trouver les donnes sur le site de la WBF. On a payé que 500 euros, ça doit ne pas être assez. Oui, gros coup de gueule contre la WBF, c’est inadmissible. Alors je dois vous avouer que je n’ai pas le courage de faire comme Fred Brunet et de prendre en photo les donnes.

                Qualif :

La Qualif ça doit être facile, on ne va pas à l’autre bout du monde pour sortir dès le premier tour. C’est plutôt les locaux qui se sont inscrits "histoire de" qui vont sauter. En plus les caïds qui jouent le Team ne sont pas encore là et rentreront en demie. Seul problème : le niveau moyen polonais semble très bon, ça file peu, ça s’accroche, c’est agressif, la première journée à un peu plus de 50% en jouant plutôt bien. Bigre, va falloir s’accrocher ! Alors on serre les fesses au jour 2 et 3, en plus ya un carry over donc faut tout donner. Finalement, ça va plutôt bien tourner, en jouant très correctement et en ayant les quelques faux pas (pour nous ça veut dire bourrer une manche) qui tomberont sur les donnes où les adversaires décident de filer des levées. On termine 6e, mais beaucoup moins tranquille qu’imaginé et en ayant été plutôt chanceux.

Demi-Finale :

Donc là on vient d’enchainer l’équivalent de 2 week end de DN en 3 jours et faut attaquer 100 donnes contre des adversaires un peu plus forts. Bring it on ! C’est pour ça qu’on est là, bouffer du bridge encore et encore. Le kiff quoi… Bah ouai mais dès fois on ne contrôle pas, et pour Fred, qui joue probablement trop peu, c’était trop. Pour le citer, « c’était compliqué de compliquer les points jusqu’à 12 et d’ouvrir ». En plus, agréable comme je sais l’être, au lieu de l’aider je m’énerve. Résultat on terminera 80e après avoir été dans les qualifiés (46) jusqu’à la 60e donne. Très frustrant pour l’un comme pour l’autre.


L’épreuve sera finalement remportée par …. 2 paires, encore un gros raté de la WBF dont le détecteur d’erreur automatique aura laissé passer un 450 dans la mauvaise ligne (d’autres versions disent que le logiciel l’a bien détecté, mais que le scorer était occupé à autre chose et a laissé passer). Encore une fois, on était 200 paires à 500€. Pas assez pour payer un scorer ? 2e coup de gueule contre la WBF ! Je vous invite à aller sur Bridgewinners si vous voulez en savoir plus !

                Mais tout n’était pas noir, et même plusieurs agréables surprises :
  • Je dois avouer que j’avais plutôt une mauvaise image des Polonais au bridge (trichoteurs) et franchement, ils étaient irréprochables. Tenue de table parfaite. Bravo
  • Les équipes de France Dame, Seniors et Dames qui ont fait de bonnes performance
  • L’occasion de mieux connaitre les Français qui étaient à Wroclaw tous très sympathiques : Mathias, Anne Laure, Fred (dont je vous conseille le CR pour lire quelques donnes), Arnaud, Martine … et notre traducteur Jerzy.
  • Un objectif théorique atteint
  • Ha oui, vous le gardez pour vous … mais les filles à Wroclaw … Wow.




Bon voilà, on a fait le tour, vous m’en voudrez pas d’avoir fait court ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire